Великие люди Франции

Blaise Pascal Блез Паскаль

Blaise Pascal, né le 19 juin 1623 à Clairmont (aujourd'hui Clermont-Ferrand), en Auvergne et mort le 19 août 1662 à Paris (à l’âge de 39 ans), est un mathématicien (математик), physicien, inventeur, philosophe, moraliste et théologien (богослов) français.


Philosophe, théologien et scientifique (философ, богослов, учёный)

Naissance/Родился

19 juin 1623
Clermont-Ferrand,  Royaume de France

Décès/Умер

19 août 1662 (à 39 ans)
Paris, Royaume de France

Principaux intérêts/Области исследований

Philosophie, mathématiques, physique, morale et théologie

Idées remarquables/Открытия знаменательные

Pari sur l'existence de Dieu, divertissement / misère de la condition humaine, probabilité en mathématiques/ Пари о существовании Бога Творца, богатство / нищета в человеческой жизни, теория вероятности в математике

Influencé par/Оказали влияние на творчество

Augustin d'Hippone (Св.Блаженный Августин), Michel de Montaigne (Монтень), Descartes (Декарт)

Adjectifs dérivés

pascalien, pascalienne

Mathématicien de premier ordre, il crée deux nouveaux champs de recherche majeurs.

À douze ans (1635), il commence à travailler seul sur la géométrie. Le travail de Desargues l'intéressa particulièrement et lui inspira, à seize ans, un traité sur les sections coniques : Essai sur les coniques. La majeure partie en est perdue mais un résultat essentiel et original en reste sous le nom de théorème de Pascal. Le travail de Pascal était si précoce que Descartes (Декарт), en voyant le manuscrit, crut qu’il était de son père.

Dès l'âge de seize ans, il commence à travailler sur ce qui deviendra plus tard la géométrie projective. Ainsi, en 1640, il fait imprimer son Essai pour les coniques et achève, en 1648, un traité de la Generatio conisectionum (Génération des sections coniques/ О конических сечениях), dont il ne reste que des extraits pris par Leibniz. La grande innovation est le théorème de Pascal qui dit que l’hexagramme formé par 6 points d’une conique a ses côtés opposés concourants en trois points alignés.

À dix-neuf ans (1642), Pascal commence le développement de la Pascaline, machine à calculer capable d’effectuer des additions et des soustractions afin d’aider son père dans son travail.

Travaux de Blaise Pascal ( основные открытия и труды Блеза Паскаля)

  • Pari de Pascal (пари Паскаля - о том, что человеку выгодно верить в существование Бога Творца, чем не верить) см.ниже таблицу

  • Triangle de Pascal (треугольник Паскаля)

  • Théorème de Pascal (теорема Паскаля)

  • Ruban de Pascal ( лента Паскаля)

  • Sous le pseudonyme de Dettonville : le Traité de la roulette sur la méthode des indivisibles en géométrie ( Трактат о рулетке по методу неделимости геометрическитх фигур)

  • Pascaline (machine à calculer) ( счётная машинка)

Pensées ( Мысли)

Pascal ne put achever, avant de mourir, son travail théologique le plus important : un examen soutenu et logique de la défense de la foi chrétienne, avec pour titre original Apologie de la religion chrétienne (Апология христианства).

Les Pensées de Pascal sont largement considérées comme une des pièces maîtresses et une étape de la littérature française. En présentant ses observations sur un chapitre, Sainte-Beuve considérait ces pages comme les plus fines de la langue française. Will Durant,le juge comme « le livre le plus éloquent en français ». Dans les Pensées, Pascal présente plusieurs paradoxes philosophiques : infini et néant, foi et raison, âme et matière, mort et vie, sens et vanité -- apparemment n’arrivant à aucune conclusion définitive sans l’appui de l’humilité et de la grâce. En les rassemblant, il développe le pari de Pascal.

Le pari de Pascal - La démonstration de Pascal ( Пари Паскаля)

« Vous avez deux choses à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude; et votre nature a deux choses à fuir : l'erreur et la misère. Votre raison n'est pas plus blessée, en choisissant l'un que l'autre, puisqu'il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé. Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte, en prenant croix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu'il est, sans hésiter. »  Blaise Pascal, Pensées (1670)

Explication/Объяснение пари Паскаля

Le pari de Pascal peut se résumer ainsi :

Votre choix/ Ваш выбор

Dieu existe/если Бог существует

Dieu n'existe pas/если Бога нет

Vous pariez sur l'existence de Dieu/Вы верите в существование Бога

Vous allez au paradis=vous gagnez tout (−b +∞) /Вы получаете вечные блаженства в Раю= Вы выигрываете всё

Vous retournez au néant= vous ne perdez rien (presque rien) (−b +0)/Вы возвращаетесь в небытие=Ничего не теряете (почти)

Vous pariez sur l'inexistence de Dieu / Вы не верите в существование Бога

Vous allez en enfer (+b −∞) ou Vous retournez au néant (+b +0) Вы получаете вечные мучения в аду или возвращаетесь в небытие в лучшем случае

Vous retournez au néant (+b +0)/Вы возвращаетесь в небытие

Explication pascalienne

Il en déduit que, ne pouvant départager l'existence ou non de Dieu, ses deux hypothèses ont la même probabilité. Il en découle que croire en Dieu serait une solution statistiquement plus avantageuse. / Так как эти две гипотезы имеют место быть, но не одновременно, а или одна, или другая, то верить в существование Бога было бы статистически выгоднее, чем не верить.

On reconnaît un type de présentation qui sera plus tard celui de la théorie des jeux /теория игр (à ceci près qu'on étudie ici une liste de cas, et non la réaction d'un adversaire qui cherche par principe à vous contrer).

Néant m

1) небытие, ничто 2) ничтожество; ничтожность

un homme de néant — ничтожный человек

tirer qn du néant — вывести кого-либо из неизвестности, из бедственного положения

3) нет (при заполнении анкеты и т. п.)